Des Lesneviens célèbres

Accès rapide : Adolphe Le Flo Martial Testard du CosquerCharles HuntzigerAlexandre Masseron Georges Roudaut Auguste Le BretonAlice CoudolFrancis GuézennecFrançois Dilasser –Hervé LossecRené PetillonMarc DidouHélène Bonafous-Murat Olivier Cousin

haut de page

Le-Flo Adolphe LE FLO (1804-1887) : ce personnage, qui a donné son nom à l’une des places du centre-ville, eut une triple carrière, militaire, diplomatique et politique. En tant que général, il participa à la conquête de l’Algérie. Après un exil politique à Jersey, où il se lia d’amitié avec Victor Hugo, il fut élu député du Finistère. En 1870, à la chute de Napoléon III, Le Flo devint ministre de la guerre puis ambassadeur de France auprès du tsar Alexandre II avec lequel il prépara l’Alliance Franco-Russe.
haut de page
martial-testard Martial TESTARD du COSQUER (1820-1869) : Mgr Testard du Cosquer fut, à partir de 1862, le premier archevêque d’Haïti. Il contribua au développement de l’île en y créant des écoles et un hôpital. La révolution haïtienne l’obligea à rentrer en France.
haut de page
Charles-Huntziger Charles HUNTZIGER (1880-1941) : Huntziger a rapidement gravi les échelons de la hiérarchie militaire dans les troupes coloniales. Il fut aussi membre du Conseil Supérieur de la Guerre et commanda la 2è armée, dans les Ardennes, en 1939. Chargé de superviser les modalités de l’armistice, il en sera signataire le 22 juin 1940. En septembre de la même année, il est nommé ministre secrétaire d’état à la guerre, dans le gouvernement de Vichy. Délégué général du gouvernement en Afrique du Nord, il y prend des dispositions, pour une éventuelle revanche militaire sur l’Allemagne. Le général Huntziger est décédé tragiquement dans un accident d’avion sur les pentes du Mont Aigoual dans les Cévennes. Sa personnalité est parfois controversée pour son implication dans le Gouvernement de Vichy.
haut de page
alexandre-masseron Alexandre MASSERON (1880-1959) : Les travaux de Masseron sur l’écrivain italien Dante sont considérés comme une référence dans le monde entier. Il s’installa comme avocat à Brest dont il devint maire en 1944. Outre ses ouvrages sur Dante (ex : « Les énigmes de la Divine Comédie »), Masseron est l’auteur de nombreux essais sur saint François d’Assise et sur l’histoire de l’art.
haut de page
georges-roudaut Georges ROUDAUT est né en 1903. Pharmacien, il est aussi agent de renseignement du groupe « Licorne ». Arrêté le 20 novembre 1943 pour appartenance au réseau Alliance (si redouté des Allemands), il est déporté « NN » (Nacht und Nebel – Nuit et Brouillard) à Natzweiler le 20 mai 1944. Le 1er septembre 1944 au soir, une camionnette emmène 113 détenus du réseau Alliance. Tous seront exécutés d’une balle dans la nuque et leurs cadavres brûlés au four crématoire. Leurs cendres seront dispersées sur le flanc de la colline de Struthof.
haut de page
auguste-le-breton Auguste LE BRETON (1913-1999) : De son vrai nom Auguste Monfort, il fut l’un des auteurs de romans policiers les plus connus en France. On lui doit notamment la série des « Rififi » et des « Bontemps ». Plusieurs de ses romans ont été portés à l’écran. Il a également écrit un roman autobiographique, « Fortif’s », dans lequel il raconte sa jeunesse en compagnie des voyous parisiens. Le Breton est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’argot.
haut de page
Alice-Coudol Alice COUDOL est née à Brest en 1923. En juin 1940, à 17 ans, elle fonde à Lesneven son propre réseau de résistance, le « Mouvement Violette ». Les actions de contacts avec Londres, de renseignement, de recrutement, d’aide à l’évasion d’aviateurs alliés, de diffusion de journaux clandestins sont le lot quotidien du Mouvement dans tout le Finistère nord. Alors qu’elle ne sait ni lire ni écrire, elle organise son réseau de manière remarquable, ce qui lui vaut les éloges des chefs de l’armée secrète dont certains voient en elle une nouvelle Jeanne d’Arc. Membre du « Mouvement Défense de la France » et des réseaux « Alliance » et « Centurie », elle est arrêtée à Lesneven le 4 octobre 1943. Déportée en Allemagne, elle y est fusillée à l’âge de 21 ans pour espionnage et aide aux puissances alliées.Décorée de la Légion d’Honneur à titre posthume – Croix de Guerre 39-45 avec palmes – Médaille de la Résistance.
haut de page
francis-guézennec Francis GUEZENNEC est né en1926 à Saint-Malo et est décédé 18 mars 2006 à Lesneven. En 1943, il rejoint à 17 ans les Forces françaises libres en Angleterre. Il intègre le commando Kieffer, groupe d’élite qui débarque le 6 juin 1944 à Colleville-Montgomery et avec lequel il participe à la libération du casino de la ville de Ouistreham occupé par les Allemands. Après la guerre, cet homme discret a effectué toute sa carrière d’ingénieur à EDF. Il a été fait chevalier de la Légion d’honneur par le président Jacques Chirac en présence de la reine du Royaume-Uni, du président Bush et de nombreux autres chefs d’État.
haut de page
Francis-Dilasser François DILASSER (1926-2012) : Dilasser fait partie des quelques peintres contemporains français de réputation internationale. Sa peinture, qui n’est pas “abstraite”, ne se veut pas non plus strictement figurative. François Dilasser a exposé dans diverses galeries en France, en Allemagne, en Norvège, aux Etats-Unis…
haut de page
rene-petillon René PETILLON (né en 1945) : Il s’agit de l’un des grands noms de la bande dessinée actuelle. Sa première BD est parue dans Pilote en 1972 et c’est aussi dans cette revue qu’est né, en 1974, son célèbre détective Jack Palmer. Il collabore à divers journaux, comme VSDet Le Canard enchaîné, et on lui doit plus d’une vingtaine d’albums. Par deux fois, il a remporté le grand prix du festival de BD d’Angoulème. Son album « L’enquête corse » a été porté à l’écran en 2003. René PETILLON a reçu la Médaille de la Ville des mains de Claudie BALCON, maire, en juin 2014.
hervé lossec
Hervé LOSSEC est né à Lesneven en 1947. Passionné par le breton, sa langue maternelle, et la culture bretonne en général,  il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages en français, bilingues ou en breton, dont Les Bretonnismes qui ont connu un énorme succès en librairie. A tel point que le mot « Bretonnisme » a fait son entrée dans nos dictionnaires en 2015.
Marc-Didou Marc DIDOU est né à Lesneven en 1963. Il a fait ses études à l’École Supérieure des Beaux-Arts de Brest. Il a obtenu le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique en 1987, puis il s’est initié au travail de l’acier. Il a réalisé ses premières sculptures en fer forgé en 1988. Sa première exposition personnelle a eu lieu au Musée des Beaux-Arts de Brest en 1991. Le Fonds Régional d’Art Contemporain de Bretagne lui a consacré une exposition au TNB à Rennes en 1993, puis au Musée de la Cohue à Vannes en 1995. Il a enseigné à l’École Supérieure d’Arts de Brest de 1999 à 2004. En 1997, la Municipalité de Prosper QUELLEC lui commande une sculpture qui orne la place Le Flo rénovée.
haut de page
Hélène-Bonafous-Murat Hélène BONAFOUS-MURAT est née à Lesneven en 1968. Normalienne, Hélène Bonafous-Murat (née Goarzin) est expert en estampes, au cœur du marché de l’art parisien. Pour Morsures, son premier roman, elle a obtenu le Prix Alain-Fournier 2006, le Prix du Premier Roman du Rotary Club international 2006, le Prix du Premier Roman du Salon du Livre de Sablet 2006, le Prix des bibliothèques du Vaucluse 2006.
haut de page
carte-lesneven Olivier COUSIN est un écrivain né à Lesneven en 1972, romancier et nouvelliste pour se raconter des histoires autant que toucher à des vies qui ne sont pas la sienne. Avec Les Enchaînés de Landouzan, « une enquête de Jacques de Lottin, chirurgien des armées du Roi », il entame un cycle de polars ayant pour cadre la Renaissance.Poète pour mieux ressentir le monde, dans ses voyages comme dans son ancrage finistérien, c’est en s’adossant au concret, voire au trivial du quotidien, qu’il questionne sa condition.Passeur de poésie, il a également codirigé l’anthologie : En Bretagne ici et là… 40 lieux 40 auteurs, 2008, éditions Keltia Graphic, et dirigé l’anthologie Regards sur la Bretagne, 40 auteurs, 40 lieux, 2011, éditions des Montagnes Noires.En 2011, il a reçu le Prix de Poésie Camille Le Mercier d’Erm de l’association des écrivains bretons pour son recueil Sous un ciel sans paupière.