Rubrique bilingue

0

Reiñ bronn d’ar bal.  Donner le sein à la pelle.

Jolie manière de décrire le paresseux, la poitrine appuyée sur le manche de son outil ! C’était l’image familière du cantonnier d’autrefois se reposant avant d’être fatigué. Ces pauvres cantonniers étaient souvent victimes des sarcasmes de leurs concitoyens : payés à ne rien faire, à lonkañ avel (avaler du vent) et assurés quel que soit le temps d’avoir leur paie à la fin du mois. La rumeur prétendait que la sueur de cantonnier possédait des vertus médicales insoupçonnées, et que quelques gouttes seulement auraient permis d’éradiquer le cancer. Mais, le projet a, malheureusement, dû être abandonné, faute d’avoir pu recueillir une quantité suffisante de ce précieux liquide. Labourat n’eo ket an dra gwashañ, gouzout ober netra eo an diaesañ. Travailler (tout le temps) n’est pas la pire des choses, savoir ne rien faire est le plus difficile. Proverbe typiquement léonard.

Comments are closed.